Pôle football

Le foot à Genève: 11'500 enfants en formation!

  • Le Canton de Genève compte 64 clubs de football et plus de 17'000 licenciés, dont 11'500 enfants (filles et garçons) en formation.
  • Tous les week-ends, ce sont 80'000 personnes qui se retrouvent au bord des terrains: parents, amis, joueurs, coachs, staff, supporters etc.

Des clubs en manque de terrains

  • La majorité des clubs souffre d’un manque de terrains disponibles.
  • Un déficit qui génère des difficultés d’organisation.

La formation genevoise reconnue

  • Malgré ces difficultés, le canton de Genève est reconnu pour la qualité de sa formation footballistique et l’émergence de talents sur le plan cantonal, national et international.
  • Cette formation s’organise en deux filières : la filière de base, représentée par l’Association Cantonale Genevoise de Football (ACGF) et la filière Elite par le Servette FC.
  • 150 jeunes entrent chaque année dans l’académie élite du Servette FC.
  • GEF (Genève Education Football) intervient pour la promotion de la relève à travers une collaboration entre Servette FC, Etoile-Carouge FC, Meyrin FC et l’Association Cantonale Genevoise de football (ACGF).
  • Servette FC a obtenu en 2019 le label de l’ASF (Association Suisse de Football) et possède un des 8 Centres de performance de Suisse.
  • Les conditions de ce label, le plus haut du football suisse, nécessitent de répondre à des exigences très précises en ce qui concerne les structures et infrastructures, notamment d’avoir un terrain spécifique à chaque équipe de formation élite (M16, M18, M21).

Les limites de Balexert

  • Les infrastructures du centre sportif de Balexert ne satisfont plus aux exigences du label.
  • L’Association Suisse de Football a octroyé une dérogation au Servette FC sachant que le projet du Pôle football au Pré-du-Stand allait aboutir.
  • La première équipe du Servette FC, récemment promue en Super League, ne s’entraîne d’ores et déjà plus à Balexert, comme certaines équipes junior.
  • Les vestiaires, bureaux, salles de sports, de soin et de réunion, ainsi que les bâtiments dédiés à l’entretien du centre sont vétustes.

Les avantages du Pôle Football Genève au Pré-du-Stand

  • Le football genevois a besoin d’un pôle football dédié afin de maintenir la qualité de son enseignement et de permettre aux jeunes genevois d’avoir une chance de pouvoir développer tout leur potentiel. 
  • Les meilleurs jeunes footballeurs du canton bénéficieront d’infrastructures adaptées aux normes de l’ASF.
  • L’équipe professionnelle bénéficiera d’un lieu d’entraînement qui lui sera propre.
  • La mutualisation des moyens entre l’Etat, le Grand-Saconnex et les investisseurs privés permet de réaliser le meilleur projet possible et d’assumer les coûts de fonctionnement.
  • Il intègre la demande croissante du FC Grand-Saconnex.
  • Ce Pôle football règle, une fois pour toute, l’existence d’un véritable Centre de formation et d’entraînement du football genevois.

Le faux problème de la pollution

  • L’ASF a donné son accord pour ce projet: les relevés de pollution sont conformes aux normes autorisées.
  • Ces normes ne sont pas moins bonnes que les données du plus grand club de Suisse, le FC Lancy, situé au bord de la Route de Lancy Florimont.
  • Si l’on se réfère aux attaques injustifiées des référendaires, d’autres centres sportifs devraient aussi être remis en question, tels que les stades de Vernier, Versoix ou du Grand-Saconnex.

 

A retenir

  • Le Servette FC et Genève Education Football quittent Balexert à la demande de l’Etat pour permettre la construction obligatoire du nouveau Cycle du Renard.
  • Ils le font dans l’intérêt de tous : parents, enfants, Etat, clubs, communes.
  • Le projet Pré-du-Stand est le résultat d’un long travail qui a duré 7 ans avec tous les acteurs du football genevois.
  • Il réunit les intérêts convergents de l’Etat, du Grand-Saconnex, de Genève Education Football, de l’ACGF et du Servette FC qui ont travaillé ensemble à ce Pôle football.
  • Le football à Genève, c’est le sport le plus populaire avec 64 clubs et 17'000 licenciés dont les meilleurs se retrouveront au Pré-du-Stand pour suivre leur formation vers l’élite.
  • Plutôt que de solliciter les contribuables genevois, il a été demandé à l’investisseur privé (Capvest) de participer à hauteur de CHF 18.6 millions pour la construction de ce Pôle Football et CHF 600'000.- chaque année pour les frais d’entretien.
  • Le Pôle football du Pré-du-Stand sera facilement accessible pour les enfants avec des services de navette pour un site unique et le futur prolongement du tram 15 avec un arrêt à proximité.